Les facteurs de risque modifiables pour la prévention du diabète

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne parvient plus à produire suffisamment d’insuline ou lorsque les organes deviennent résistants à l’insuline. Le taux de glucose dans le sang ...

Sommaire

  • Introduction
  • Les facteurs de risque modifiables pour la prévention du diabète
  • Les comportements à adopter pour prévenir et traiter le diabète
  • Conclusion

Introduction

Le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas ne parvient plus à produire suffisamment d’insuline ou lorsque les organes deviennent résistants à l’insuline. Le taux de glucose dans le sang (glycémie) s’élève : on parle alors d’hyperglycémie (1).

Il existe (4) types de diabète :

  • Le diabète de type 1 : est caractérisé par un manque de sécrétion d’insuline par le pancréas du fait d’une destruction complète des cellules qui sécrètent cette hormone. L’insuline est une hormone qui per- met le passage du glucose du sang vers les cellules. Le diabète de type 1 se manifeste de manière très visible par une perte de poids importante et rapide, une fatigue, une faim, une soif et une augmentation du volume urinaire, des malaises, des douleurs du ventre, des troubles de la conscience, un coma et la mort en l’absence d’apport d’insuline en urgence.
  • Le diabète de type 2 : est principalement caractérisé par une résistance progressive des organes à l’insuline. Il existe un facteur héréditaire et génétique important, et ce diabète peut être favorisé par le manque d’activité physique, une alimentation riche en graisse et en sucre, le surpoids ou l’obésité. Il reste asymptomatique pendant plusieurs années, puis les symptômes restent longtemps discrets. C’est pourquoi il est souvent diagnostiqué au stade de complications chroniques dans le contexte d’accès difficile aux soins des pays en développement.
  • Le Diabète Gestationnel : Le diabète gestationnel est un diabète qui survient pendant la grossesse, et qui peut conduire à des malformations congénitales chez l’enfant et des complications lors de l’accouchement. La femme atteinte de diabète gestationnel ainsi que l’enfant ont un risque plus important de développer un diabète de type 2 plusieurs années plus tard. Les diabètes secondaires : sont liés à une destruction du pancréas, une anomalie génétique, etc.

Les facteurs de risque modifiables dans la prévention du diabète

Plusieurs facteurs peuvent influencer l’équilibre glycémique et être également à l’origine de complications du diabète, touchant notamment les artères et les vaisseaux sanguins et pouvant ainsi être à l’origine de pathologies comme l’hypertension artérielle ou les maladies cardiovasculaires(2). Cependant, il est possible de contrôler efficacement ces facteurs de risque, en modifiant ses habitudes de vie et/ou en consommant des traitements médicamenteux adaptés. Parmi les facteurs de risque sur lesquels on peut agir, on compte (3):

  • LES FACTEURS DE RISQUE BIOLOGIQUES :

– Surpoids et obésité

– Faible poids de naissance

– Suralimentation après la naissance

– Malnutrition pendant la grossesse.

  • LES FACTEURS DE RISQUE LIÉS AUX COMPORTEMENTS INDIVIDUELS

– Alimentation riche en graisses et en sucre, pauvre en fibres

– Manque d’activité physique

– Les autocontrôles glycémiques réguliers et l’administration des médications (orales ou injectables).

  • LES FACTEURS DE RISQUE LIÉS À L’ENVIRONNEMENT PHYSIQUE

L’urbanisation et la transition économique entraînent le changement du mode de vie vers une sédentarisation (manque d’activité physique) et une alimentation déséquilibrée.

  • LES FACTEURS DE RISQUE LIÉS À L’ORGANISATION SOCIALE

– Organisation des systèmes et services de santé primaires et secondaires

La non-existence d’une politique nationale face à ce problème de santé grandissant est un facteur de risque de déficiences (existence ou non d’un programme national de lutte, approvisionnement efficace ou non en médicaments etc.). L’existence et la qualité des soins pour le malade diabétique sont aussi des facteurs de risque de déficiences ou de leur aggravation (dépistage, éducation du patient, disponibilité des traitements, soins médicaux, paramédicaux et de rééducation : nutritionniste, podologue, ortho- prothésiste, etc…).

– Environnement éducationnel

La présence ou non d’informations et d’éducation sur la maladie, ses facteurs de risque ainsi que sur les incapacités qu’elle entraîne, favoriseront ou non les modes de vie adéquats.

– Le contexte d’environnement alimentaire et publicitaire

La présence de fast-food, ou d’échoppes de rue vendant de la nourriture riche en graisse et en sucre, appuyée ou non par un système publicitaire favorisant cette alimentation, voire colportant de fausses informations telles que de faux médicaments antidiabétiques ou de faux conseils d’hygiène alimentaire, peuvent créer un environnement à risque de développer le diabète.

Les facteurs de risque liés aux comportements sociaux

Téléchargez l’article en cliquant sur ce lien : https://www.hnd-consulting.com/wp-content/uploads/2022/10/Les-facteurs-de-risque-modifiables-pour-la-prevention-du-diabete.pdf

Partager sur

Articles récents

Articles Similaires :